Le problème des changements climatiques est un enjeux environnemental majeur qui rallie plusieurs États à travers le monde autour d'une cause : réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le GRAME, conscient de l'importance de cet enjeux, le place au coeur de ses préoccupations. Comme c'est le secteur des transports qui est le principal émetteur de gaz à effet de serre dans la province, ce sujet mobilise les experts et chercheurs de l'organisme.

En novembre 2009, le GRAME a participé à la Commission parlementaire sur les cibles de réduction de GES pour déposer un mémoire et expliquer les raisons pour lesquelles le Québec devrait se fixer un objectif de réduction d'au moins 20% en deçà des niveaux de 1990 à l'aube de 2020.

Le GRAME est aussi partenaire de la Ville de Montréal depuis 2008 dans la mise en œuvre des actions de son Plan stratégique de développement durable. L'organisme a par ailleurs fait partie des requérants ayant demandé la tenue d’audiences publique sur l’important projet de reconstruction du complexe Turcot à Montréal.

Le GRAME a aussi entamé un projet de recherche sur la création d'une combinaison idéale de mesures incitatives  pour réduire l'impact du parc automobile au Québec. Les résultats de cette étude devraient permettre de proposer des solutions possibles et socialement acceptables au gouvernement afin de réduire les émissions de GES du secteur des transports.

À l'aube de la Conférence de Paris sur les changements climatiques, le GRAME s'est allié à la Coalition Climat Montréal pour requérir de la métropole québécoise qu'elle rejoigne l'alliance des villes carboneutre pour son 400e anniversaire. Le document de positionnement à cet égard est disponible ici.
GRAME ©  2015
Changements climatiques